La fille mal gardée (2013)

Acte I : La cour de ferme

Le coq chante et sort du poulailler accompagné de ses poules. Il annonce l’aube d’une nouvelle journée bien remplie à la ferme. Lise, déçue de ne pas voir Colas, laisse un ruban noué dans un lacs d’amour en gage de sa loyauté. Colas le trouve et l’attache à son bâton de berger. Les amoureux se retrouvent mais sont interrompus par Simone qui occupe sa fille en lui faisant battre du beurre. Colas entre en catimini et se cache au grenier. Il rejoint Lise dès Simone partie. Ils se partagent le travail mais l’oublient alors qu’ils se déclarent leur amour.

Les filles de ferme invitent Lise à jouer avec elles mais la fille de Simone a manifestement l’esprit ailleurs. Sa mère, méfiante et vigilante, la prend par le bras et la gronde. Sur ces entrefaites arrive le riche et ostentatoire Thomas, riche propriétaire de vignobles. Il est accompagné de son fils Alain. Simone qui connaît la nature de leur mission congédie Lise. Thomas demande la main de cette dernière pour son fils. Alain, maladroit et faussement timide, montre ce dont il est capable et se livre à une série de pitreries. Lise se montre à la fois amusée et choquée et ne s’intéresse absolument pas au fils du vigneron. Ils partent faire la moisson.

Acte II : Le champ de blé

C’est l’époque de la moisson. Après les travaux des champs, les moissonneurs, Colas à leur tête se détendent en dansant joyeusement. Lise et Alain dansent lorsque Colas intervient. La jeune fille exprime alors nettement sa préférence. L’un des moissonneurs joue de la flûte pour le plus grand plaisir de tous. Alain veut jouer à son tour. Il s’attire les quolibets des moissonneurs. C’est son père, indigné, qui vient le sauver du chahut. Colas a maintenant le champ libre et danse avec Lise sous l’œil de Simone. Tous sont interrompus par un orage qui les éparpille.